Aller vers un comportement écologique

On a tous connaissance des problèmes environnementaux actuels et avons ce sentiment d'impuissance face à de graves conséquences telles que le réchauffement climatique, la montée des eaux ou encore la disparition de certaines espèces. Et pourtant il est possible d'agir à notre simple échelle et de faire un petit quelque chose pour la planète qui nous abrite.
Si vous désirez faire les premiers pas vers un mode de vie plus respectueux de l'environnement et que vous ne savez ni par où commencer ni où donner de la tête et que vous ne voulez pas modifier votre confort de vie, vous êtes au bon endroit. Et même si l'intérêt général ou l'écologie ne vous intéresse pas, voyez-y alors un intérêt personnel en réduisant vos factures par 5 petits réflexes.
Adopter ces conseils et faire en sorte que ces éco-gestes deviennent des réflexes peuvent permettre de réduire notre empreinte écologique qui ne cesse de croitre. En effet, en continuant ainsi on estime qu'il faudra 2 planètes pour couvrir nos besoins en 2030.

Il existe énormément de techniques qui permettent d'être davantage respectueux envers notre planète, je vous en ai sélectionné 5 qui ont le mérite d'être gratuit et extrêmement simple à mettre en place.

.


1. Éteindre les appareils qui sont en veille
On ne dirait pas comme ça, mais ce petit bouton rouge qui reste allumé 24h/24 il consomme ! Un appareil en veille c'est un appareil sous-tension qui peut recevoir et traiter de l'information, ainsi quand vous arrivez chez vous après une dure journée de travail, vous vous posez sur le canapé avec la télécommande pas trop loin, la télévision qui est restée en veille est prête à recevoir les ondes de votre télécommande.
Bien que le coup en énergie soit faible, il ne faut pas oublier que ce voyant est constamment allumé.

Prenons pour exemple une télévision qui fonctionne 4 heures/jour. Avec 50 W en étant allumé et 5 W en mode veille.
Durant une année la télévision va donc consommer :
  • Allumé : 4h x 365 jours x 50 W = 73 000 W
  • Veille : 20h x 365 jours x 5 W = 36 500 W
Autrement dit, nous voyons qu'un tiers de la consommation provient du mode veille.

Cependant même s'il faut relativiser le problème concernant les télévisions, les plus récentes permettant un mode veille de moins en moins énergivore. Il faut avoir à l'esprit que de plus en plus d'objets disposent d'un mode veille : ordinateur, imprimante, lave linge, décodeur, micro-onde...
A l'heure actuelle on estime qu'un réacteur nucléaire fonctionne en permanence pour le mode veille.

2. Couper l'eau du robinet
L'eau potable est en France facile à obtenir, il suffit d'ouvrir son robinet et nous en avons à profusion. Cependant il ne faut pas oublier que l'eau est une ressource précieuse qui devrait être traitée avec plus de considération.

Alors, on ferme le robinet lorsqu’on ne s'en sert pas que ce soit lors :
  • Du brossage de dents
  • Du lavage de mains
  • Lorsqu'on fait la vaisselle
  • Lorsqu'on se rase
  • Etc  
Avec un débit moyen de 12 litres/min et un brossage de dents de 2 minutes, multiplié par 3 (après chaque repas) c'est donc 72 litres d'eau par jour qui peuvent être économisés ! Pensez à utiliser un gobelet.


Une option existe pour réduire sa consommation en équipant vos robinets de réducteur de débit, aussi appelé mousseur ou aérateur.
L'eau que nous recevons est délivré par défaut à 3 bars soit 12 litres/min, en plaçant le mousseur le débit passe de 4 à 8 litres/min. Ainsi en plus d'économiser l'eau, il en découle un certain confort tant au niveau du bruit qui est réduit mais aussi de la baisse de pression qui permet de profiter d'un jet plus adapté.


3. Mettre un couvercle sur les casseroles
Et oui, tout simplement. La cuisson est un poste de dépenses énergétiques qui peut représenter 8% de la consommation d'un ménage donc pourquoi ne pas agir là aussi.
En mettant un couvercle, cela permet à la pression et à la chaleur d'augmenter plus vite grâce à la vapeur qui reste emprisonnée et on évite ainsi les déperditions d’énergie, c'est le principe de la cocotte-minute. Le temps de cuisson étant réduit, on économise de l’énergie et donc de l'argent.

L'économie réalisée est de l'ordre de 30% et peut monter jusqu'à 70% pour les liquides. Faire bouillir l'eau des pâtes se fait donc deux à trois fois plus rapidement avec la présence d'un couvercle.
Le couvercle est donc à utiliser sans modération.

Pensez aussi à utiliser des casseroles de la même taille que les plaques. En effet, une trop grande plaque chauffera sur toute sa surface et donc ce qui n'est pas utilisé est perdu. Et à l'inverse une trop petite plaque mettra plus de temps à chauffer.
De même, lorsque vous faîtes cuire du riz ou des pâtes avec une plaque électrique, pensez à couper la plaque au 2/3 de la cuisson, la chaleur résiduelle continuera de chauffer votre plat le reste du temps.


4. Uriner sous la douche
Comme on dit "dans le monde, il y a deux sortes de personne. Ceux qui font pipi sous la douche et les menteurs !" Bien que les adeptes n'osent pas l'avouer par crainte de passer pour des personnes sales,  cette pratique n'a rien de dégoutant, l'urine est stérile et non toxique, et avec un rinçage derrière plus aucune trace de l'acte. Ce n'est pas pour rien qu'on dit que l'urine peut désinfecter les plaies. Par ailleurs les eaux des toilettes et de la douche finissent au même endroit, alors autant lier l'utile à l'agréable

Au premier abord cela peut en rebuter quelques uns et pourtant les bénéfices sont nombreux. Sachant qu'une chasse utilise en moyenne 9 litres d'eau, avec un pipi sous la douche par jour on arrive à économiser 3 285 litres d'eau potable en une année, et ce pour une seule personne. A titre d'exemple cela fait plus de 2 000 bouteilles d'eau. Je vous laisse multiplier ce nombre par 67 millions pour connaitre les économies d'eau potentielles en France par ce simple geste.

Pour ceux possédant une grande cours le mieux reste encore d'aller y faire un tour et de se soulager dans la nature.


5. Poser un auto-collant « Stop Pub » sur la boîte à lettres
Bien que nous soyons à l'air d'internet c'est près de 40 kg de publicités papiers que nous recevons chaque année. En apposant un auto-collant, vous manifestez votre refus de recevoir de la publicité dans votre boite à lettres.

Afin de récupérer cet auto-collant il existe différentes méthodes:
  • Par vos propres moyens à l'aide d'un bout de papier et de ruban adhésif sur lequel vous indiquerez un intitulé clair.
  • En allant au près de votre mairie.
  • Ou directement sur le site stoppub qui vous propose en échange d'une enveloppe timbrée et adressée à votre nom un auto-collant de grande qualité et garanti 10 ans.
Le site stoppub a ainsi permis l'économie de 50 000 tonnes de prospectus. L'imprimé permet d'éviter le courriel non adressé tel que les flyers et prospectus divers, cependant les courriels en rapport avec des informations locales ou les tracts politiques en période électoral ne peuvent être refusé.


Afin d'aller plus loin dans les gestes simples et réalisables individuellement, et d'être plus sensibilisé à l'environnement, je vous invite à lire : "Sauvez cette planète, mode d'emploi pour agir : 512 gestes simples et attitudes douces" de Dominique Glocheux.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Apprendre l'anglais

Une fête des mères réussie

S'occuper les mains